J’ai un peu ralenti sur les jeux vidéo ces derniers temps et après Fallout 3, je souhaitais faire une pause. L’intérêt étant bien sûr de ne pas me jeter sur des jeux qui m’auraient encore déçu et en ce sens j’ai bien fait. Entre temps, j’ai joué au casino en ligne, ça m’a permis de gagner un peu d’argent. Vous pourrez voir sur ce site toutes les règles du jeu que j’ai dû apprendre, c’était plutôt fun. Et grâce à mes parties, je me suis payé pas mal de jeu dont le dernier que je vais décortiquer aujourd’hui. J’ai ainsi entamé Aliens Vs Predator assez sereinement et j’ai grandement apprécié ce jeu.

Résumé

La société Weyland Yutani a découvert un temple Predator sur une planète éloignée et s’applique à faire des tests sur des aliens trouvés sur place. Jouerez-vous un Marins, un Alien ou un Predator ?

Avis

Présentation GénéraleSortie : 19 février 2010Genre : FPSPlateformes : Xbox 360, PS3, PC

Aliens Vs Predator est clairement un jeu dont je n’attendais rien : la jaquette ne me donnait pas spécialement envie et puis je me disais que ce serait un jeu de base. Pourquoi l’avoir essayé ? Par curiosité je pense parce que je savais bien que des bons jeux m’attendaient mais aussi parce que je souhaitais affronter un jeu moins gourmand que Fallout. J’ai donc poussé la galette dans le lecteur et ai parcouru le manuel. Les commandes me paraissaient relativement simples donc ça partait bien. Une fois le jeu installé, j’ai lancé la partie avec les marines et là … Eh bien le jeu est joli ! C’est sûr que ce n’est pas forcément le plus beau qui soit en HD mais la campagne des marines est celle qui retranscrit le mieux l’univers Aliens. En ce qui concerne la lumière, c’est véritablement parfait !

Pour résumer, ce jeu se constitue de 6 zones plus ou moins importantes pour chaque protagoniste. Vous rejouerez donc 3 fois mais pas forcément la même histoire. J’ai l’impression qu’il y a une sorte de linéarité dans le début des histoires mais je n’en suis pas sûr. C’est assez flou de ce côté-là. Je vais donc reprendre la critique du jeu faction par faction car cela me semble le plus logique

Marines

Comme je l’ai dit j’ai commencé par les marines mais je ne sais pas si c’était la bonne idée. Je l’ai fait car c’était les premiers qui me venaient sous la main. Bref, les marines sont les moins avantagés sur le terrain et leur mission ressemble plus à un FPS classique. Ce qui rattrape tout ça (oui parce qu’il le faut bien) et le scénario assez bien ficelé et une ambiance parfaitement Alien … Les traits de lumières qui jaillissent des baies vitrées et les aliens qui sortent de l’ombre en rampant sont des exemples parfait de cet univers bien particulier. J’ai bien aimé, j’ai même vraiment apprécié parce que l’univers était retranscris parfaitement. D’un autre côté j’ai trouvé que la prise en main du marines était difficile et le début de ses missions hasardeux. Franchement, comment peut-on trouver le début plus difficile que la fin ? Tout simplement en ayant beaucoup moins d’armes au début. Ainsi, il faut vite comprendre que l’exploration permet de trouver des munitions sinon c’est la tasse assurée. Au début, vous aurez à vous attaquer à quelques aliens à droite à gauche. Les monstres ayant une certaine mythologie derrière eux et votre armement se résumant à un flingue et quelques balles de mitraillettes la tension est à son comble mais la difficulté est également trop présente. Personnellement, je joue en Normal … Je joue toujours en normal d’abord et au pire du pire je descends à Facile (mais ça n’arrive jamais, question d’honneur !). Eh bien là, j’ai trouvé le début difficile en normal et je ne trouve pas ça normal justement !

Bref, passé le premier endroit où les aliens vous attaquent à 5 ou 6 d’un coup et on commence à trouver des munitions et de meilleures armes. Alors bon, je ne dis pas que l’adrénaline n’est plus là. Entre les scènes parfaitement maitrisées et les ennemis en surnombre on ressent parfaitement cette ambiance oppressante mais d’un autre côté c’est plus facile. Il me semble que seul 2 endroits m’ont posé des problèmes dans cette campagne : le premier rush d’aliens et la reine … Je n’en suis pas bien sur non plus mais j’ai bien dû faire 10 try sur le premier rush ! On pourra reprocher à cette campagne son aspect trop scripté et son manque d’originalité mais j’ai bien aimé comme je l’ai dit. Au niveau des ennemis, les marines ne s’engagent presque que contre les aliens. On verra également pas mal d’humains et de cyborg mais un seul Predator. Le Predator écrase de puissance l’humain mais en tant que boss il était relativement simple (la faute à l’IA qui était poussive).

Aliens

La campagne la plus courte du jeu mais également la moins aboutie à mes yeux. Le gameplay de l’Alien est très difficile à prendre en main. Déjà il faut s’habituer à monter au plafond à la moindre occasion mais aussi à passer de l’attaque à l’infiltration. Tout est à refaire et ce n’est pas forcément agréable. De plus, l’Alien semblait bien puissant contre les humains et là on se rend compte qu’il est sous faible … Globalement passé la campagne des humains j’ai été déçu par les autres races mais je pense que sans cela tout le piquant aurait été retiré bien entendu. L’Alien a donc un gameplay vous obligeant à appuyer sur un bouton pour passer d’un mur au plafond ou du sol à un mur mais étrangement des fois c’est automatique … Le problème étant que ce bouton est habituellement configuré pour être l’arme principale j’ai eu un peu de mal à m’adapter. Passer cela et le mal de crane que procure le changement de vue permanent on commence à prendre en main l’Alien. L’intérêt de ce personnage est d’avoir des sortes de fatalités activable : soit la mort par empalement/décapitation/ égorgement ou la mort par l’infection (tenir l’homme pendant qu’une face lugger vient lui pondre dans la bouche … Tout un programme). L’avantage de l’Alien se situe sur la barre de vie qui se régénère toute seule et assez rapidement en plus. Heureusement car lorsque l’on voit la barre de vie descendre aussi rapidement ça fait peur ! Seulement voilà, comme je l’ai dit l’Alien c’est plutôt de l’infiltration et le plus souvent il faudra trouver un endroit pour se planquer pendant que les autres arrivent. Je n’ai pas bien compris l’intérêt d’infecter les humains parce que ça ne ramène pas de renfort forcément. J’ai cru comprendre qu’un trophée était à la clé mais je m’en tape royalement il faut dire ! Au niveau des ennemis, les Predator sont plus important qu’avec les humains puisqu’un boss sera 2 Predator puis un super Predator. Là encore, c’est fouillis mais pas si difficile que ça à tuer. La campagne Alien se finit simplement et on regrette son manque d’intérêt, dommage pour l’un des protagonistes principaux du jeu.

Predator

Les Predator sont la faction qui m’a le plus déçu … Et même de loin. Lorsque l’on parle de Predator, j’imagine le truc super fort (Schwarzy a réussi à le tuer avec des trucs relativement hardcore) et technologiquement supérieur. La possibilité d’être invisible, les lances de la mort et surtout le canon à plasma. Et bien dans le jeu si une partie est respectée tout ne l’est pas.

Pour commencer l’invisibilité est complètement surévaluée : les aliens s’en moquent et la moitié des humains vous voient quand même. Sans oublier que le moindre coup donné en mode invisible annule ce mode … Génial non ? Du coup, on se rend vite compte qu’il va falloir compter sur autre aptitude pour prendre la supériorité. Et là on se tourne vers les sauts … Eh bien loupé, les sauts sont guidés et accessible uniquement depuis certains endroits. C’est très désagréable rapidement. Il n’y a pas de solution pour palier à ce problème, il faut vérifier toutes les possibilités pour accéder à certains endroits.

Ensuite et bien les armes … La seule arme qui soit puissante est la lance. De plus celle-ci est infinie mais le problème est que l’on a la lance un peu avant la fin donc on en profite pas tant que ça. Les autres armes comme les mines de proximité et le canon à plasma sont limitées par une jauge d’énergie et croyez-moi lorsque vous êtes attaqués par des hordes d’Alien vous les trouverez rapidement pas suffisantes. Pour les recharger il faudra trouver des installations humaines permettant la recharge. Qui parle de crédibilité ? Non parce que dans Predator 1 (le film) je ne me souviens pas d’avoir vu une prise émerger de la forêt : c’est une forêt vierge !

Bref, on en arrive au plus important du Predator : la puissance ! Alors là vous pouvez sortir les mouchoirs, si les Predator contre qui vous vous êtes battu en faisant les autres campagnes étaient super puissant vous serez un Predator sous faible. De ce fait le Predator prend rapidement cher et 2 ou 3 aliens en même temps peuvent se révéler particulièrement désagréables à tuer. L’avantage du Predator est sa semi capacité à recouvrer la vie mais encore faut-il s’en rendre compte car ce n’est pas expliqué. En fait, lorsque vous êtes attaqué en tant que Predator un segment de vie se détache légèrement et si vous patienter sans vous refaire attaquer ce segment se recolle et vous avez à nouveau la santé que vous aviez avant de vous faire attaquer. Dans les faits, ce n’est pas pratique lorsque plusieurs aliens vous attaquent mais en un contre un ça veut dire que vous n’aurez pas de problèmes.

Mise à part tous ces problèmes de puissance qui doivent être dus à un équilibrage des races, le Predator a la campagne la moins intéressante du jeu. Elle est plus longue que celle de l’Alien mais entre les passages où il faut tuer des dizaines d’aliens et les bosses qui sont trop long, ça m’a gonflé ! Les pires boss étant à la fin avec le predalien et le second predalien … Enfin je ne sais pas trop d’où sortait le second. Le Predator possède comme l’Alien des fatalités qui se déclenchent lorsque vous arrivez derrière l’ennemi pour le tuer. Elles sont relativement gore puisqu’il arrache souvent la tête des humains pour se la mettre de côté. Un autre côté gore des Predator est la nécessité à plusieurs reprises d’arracher la tête d’un scientifique pour la ressortir au bon moment devant un scanner rétinien … L’interdiction aux moins de 18 ans me semble pleinement justifié avec ce genre d’arguments. En dehors de cela, je reproche à l’interface Predator d’être trop complexe et bourrée d’information. C’est souvent un cauchemar pour s’y retrouver et ça file mal au crane. Bien sûr ça fait joli mais l’espèce d’encadré rouge donne l’impression de limiter sa vision à une toute petite partie de l’écran. De plus certains objectifs n’apparaissent pas clairement. J’ai bien passé une demi-heure à chercher quoi faire dans la salle où il faut balancer les espèces de boomerang sur les canalisations parce que les infos ne s’affichaient pas à l’écran ! En définitive, ce jeu est un peu difficile par moment pour être plus facile par la suite … C’est troublant et pas forcément du meilleur effet mais la campagne des marines reste de loin ma préférée avec un scénario sympathique et un univers Alien parfaitement retranscris. Je conseillerai donc ce jeu à tous les fans d’Alien qui souhaitent retrouver un peu de cet univers.

Faites le plein des meilleurs jeux vidéo sur consoles de jeux :