Voici un film dont j’avais vu l’affiche depuis longtemps mais qui ne m’inspirait pas plus que ça. Je me demandais si je n’allais pas préférer une petite partie de casino, je me suis rendu sur mes sites préférés et puis je suis revenu sur ma décision, un bon film parfois, il n’y a rien de mieux. Du coup, je me suis demandé quel film je pourrais mater et mon choix s’est arrêté sur Apocalypto. Après avoir vu ce film, je dois dire que j’ai été très agréablement surpris. Apocalypto est un film très loin des clichés Hollywoodien et pour le premier film réalisé par Mel Gibson que j’ai vu je peux dire qu’il est très bon.

Avis

Présentation généraleTitre original : ApocalyptoAnnée : 2006Acteurs : Rudy Youngblood (Patte de jaguar), Raoul Trujillo (Zero loup)Genre : DrameDurée : 2h18

Voici un film bien étrange qu’il convient de voir l’esprit vide et sans en avoir entendu parler. La première partie présente la vie idyllique d’une tribu quelque part … Les gens sont joyeux, les hommes chassent, etc. … Cette première partie n’est en soit pas intéressante si l’on ne la replace pas dans son contexte. Elle a le mérite d’être bien filmée et on s’attend naturellement à une suite un peu moins joyeuse après cela. Le fait de filmer une utopie n’est pas novateur mais le fait de le faire sans vouloir dénoncer les excès de l’homme blanc l’est … Ici le message n’est pas au méfait de la colonisation et de la civilisation occidentale. Enfin un peu de frais de ce côté-là ! Les personnages parlent une langue inconnue qui est seulement sous-titrée. Je trouve ce procédé plutôt intelligent car niveau immersion on y trouve son compte. Par contre, cela sous entends de se tuer les yeux à lire pendant tout le film mais bon c’est le jeu.

Arrive donc ensuite le pillage du village. Les enfants ne sont pas pris mais tout le reste est enlevé et emmené pour un dur voyage. Femmes, hommes et vieillards ont le droit à un voyage forcé assez difficile. Jusque-là, je ne savais pas qui emmenait les prisonniers et la première réaction fut : ça va être un film sur un tribut amazonienne avec des blancs qui virent les habitants (comme quoi même moi je vire au cliché). Certains plans y font nettement penser avec des forêts dévastées mais en fait pas du tout (d’où l’intérêt de voir le film sans avoir vu le résumé).

L’attaque est violente et légitime directement un classement interdit au moins de 16 ans à mon avis. Voir un mec se faire égorger n’est en soit pas bon à voir pour un gamin. Le voir se faire égorger et se filmer de son sang doucement est encore plus dur. Bref, comme je le disais c’est violent et le voyage est violent. Aucune image n’est épargnée mais on sent la volonté de projection dans la tribu.

Toutefois, il faut reconnaitre que le film ne fait pas dans la surenchère. On aurait pu faire plus gore ou plus sanguinolent avec une telle histoire mais en fait pas du tout. Le côté véritable de la chose en est préservée et encore une fois on est bien loin des standards hollywoodiens. Arrivé à la cité maya, on a enfin une vision très changeante. Je veux dire, vous imaginiez que les mayas faisaient de l’esclavagisme vous ? Moi non et pourtant je connaissais les pratiques rituelles des mayas mais je n’avais tout simplement pas pensé que ça se passait comme ça et que la population était aussi exaltée … On a souvent une vision déformée des choses il faut dire : déformée par le temps, déformée par notre civilisation et ses standards aussi. En réalité, beaucoup de choses étaient bien plus horribles qu’on ne se l’imagine de nos jours. Toujours est-il que j’apprécie de voir un film qui m’a appris quelque chose et là c’est le cas.

Donc bref, la scène de l’arrivée en ville est particulièrement marquante parce qu’horrible mais en même temps à cette époque ce devait être comme ça un peu partout je suppose. Franchement, vous imaginiez Paris comme la ville de la romance en 1500 vous ? Ca puait la merde et les morts trainaient dans la rue dans certains coins, les gens chiaient partout (même dans le château de Versailles pour votre gouverne : sous les escaliers). Bref, c’est la réalité c’est moche mais pas tout le temps et dans notre société aseptisée on a tendance à l’oublier.

Passé le passage des sacrifices, on arrive à une course poursuite. La course poursuite a le don de nous présenter un peu de la faune locale mais aussi de ses dangers (à cette époque-là il mourrait assez facilement de toute façon). L’attaque du jaguar est d’ailleurs bien gore mais bon, c’est fait en sorte de faire réaliste. Je reproche à cette course poursuite un peu trop de facilité … Le héros survie par chance à de trop nombreuses reprises. Une fois ça va, deux fois bonjour les dégâts. La fin qui montre la rencontre avec les espagnols est d’autant savoureuse que l’on imaginait depuis le début leur implication … C’est une sorte de clin d’œil ironique à l’histoire je pense. Le film a été attaqué par de nombreux historiens sur le côté historique mais cela reste un film et … Un film conseillé par un expert en culture maya alors la plupart des éléments sont crédibles (sauf la rencontre avec les espagnols) et les experts attaquant le film se contredisent de toute façon entre eux. Honnêtement le seul point qui mérite à redire de mon point de vue est l’arrivée des espagnols. C’est sûr que je ne suis pas un expert et même loin de là mais cela n’empêche un rendu historique plus que crédible et après quelques recherches sur les mayas, ça semble coller. Les acteurs sont très bons me direz-vous … Oui et pour pas mal ils ne sont pas Mayas ! Chapeau bas à la personne qui s’est occupé du maquillage, c’est énorme ! Je vous mets le trailer tout en vous recommandant de voir ce film mais ne vous laissez pas abuser, ce n’est pas un film d’action.

Toutes nos bonnes revues de films sont gratuitement disponibles ci-dessous :